Les sardines millésimées sont-elles les meilleures sardines ?

Les sardines millésimées sont-elles (vraiment) les meilleures sardines en boîtes ?

Les sardines millésimées sont sélectionnées pour leur qualité

Toutes les sardines ne peuvent pas finir dans une boîte millésimée, alors quelle est la vraie définition d'une sardine millésimée ?

Pour pouvoir bénéficier de la prestigieuse étiquette millésimée, les sardines doivent garantir un certain de niveau de matière grasse. Cela va leur permettre de vieillir dans de bonnes conditions, et s'améliorer avec le temps (le rêve !). Les critères varient selon les conserveries, mais en général le taux de matière grasse visé se situe au delà de 10%.

De manière assez logique, cela revient à pêcher ces sardines le plus tard possible dans la saison, de manière à leur laisser le temps de grossir tranquillement. En France, et en particulier en Bretagne, les sardines destinées aux boîtes millésimées sont en général pêchées à partir de la fin du mois d'août, et jusqu'à la fin de la saison de pêche en octobre/novembre.

Même si on trouve des sardines millésimées dans tous les pays (Portugal, Espagne notamment), c'est un concept plus répendu en France.

 

Définition et avantages des sardines millésimées, les meilleures sardines en boîtes

Les sardines millésimées sont conservées dans de jolies boîtes

Les conserveries rivalisent de créativité pour offrir les plus belles boîtes possibles pour leurs boîtes millésimées. Pour cela, elles nouent et entretiennent des collaborations avec des peintres ou artistes. Cela permet de rendre chaque millésime totalement unique : du contenu (les sardines !) au contenant (la boîte).

De part la qualité des sardines sélectionnées, ces boîtes sont produites en séries limitées, ce qui renforce l'attraît pour les collectionneurs.

Par exemple pour la Perle des Dieux, célèbre conserverie de Saint Gilles Croix de Vie, c'est l'artiste nantaise Delphine Cossais qui a été choisie et qui propose une nouvelle oeuvre pour raconter une histoire, année après année, sur les jolies boîtes de la conserverie.

Pour la Compagnie Bretonne, chaque année leur choix se porte sur un nouvel artiste, ce qui permet de découvrir un pannel plus large d'artistes bretons. Pour le millésime 2019 par exemple, c’est Albert Quentel, artiste peintre demeurant à Pont L’Abbé qui s'est mis à l'ouvrage. Sa peinture illustre les vagues et la mer à St Pierre, aux pieds du phare d'Eckmühl… A tout juste quelques kilomètres de la conserverie.

Même principe pour la Pointe de Penmarc'h, conserverie du Guilvinec, où chaque année, l’art s’invite sur ces boîtes de sardines à l’ancienne. Le millésime 2020 est le fruit d'une collaboration avec un artiste peintre et sculpteur breton Paul Moal, né en 1948 à Douarnenez.

Autre exemple avec la Quiberonnaise : pour fêter les 100 ans de la conserverie, celle-ci a invité trois dessinateurs renommés de bande dessinée à réaliser un triptyque sur le monde de la sardine. Margerin (un habitué, qui a déjà plusieurs illustrations de conserves La Quiberonnaise à son actif), Gilbert Shelton et Denis Lelièvre (alias Pic) ont ainsi sorti leurs pinceaux pour illustrer trois scènes de vie qui sentent bon l’iode.

Toutes les sardines sont millésimées

Alors oui il y a tout de même un petit débat. Il est possible de considérer que toutes les sardines sont (un peu) millésimées : il suffit de retourner la conserve sous tous les angles, et vous finirez toujours pas trouver une date de mise en conserve (et si ce n'est pas le cas vous êtes en droit de vous inquiéter !). En ce sens, ces boîtes sont millésimées.

Ce qui va faire la différence entre deux conserves mises en boîte en 2010 par exemple, c'est le choix des sardines qui y sont conservées, plus que la décision d'y apposer l'étiquette "millésimée".

La Belle Iloise en est une bonne illustration : ils ne proposent actuellement pas de sardines millésimées à leur catalogue, pour autant ils sélectionnent finement les poissons de chacune de leur conserve. De ce fait, la "classique" Saint Georges peut presque être assimilée à une sardine millésimée.

Les sardines millésimées peuvent être conservées plusieurs années

Une question revient souvent concernant les conserves de sardines : "combien de temps peuvent-elles être conservées ?". Il est vrai qu'il s'agit de conserves de garde, mais cela ne dit pas combien de temps nous pouvons les garder et les déguster au maximum de leur potentiel gustatif.

Différents avis existent sur la durée idéale, mais chez Passion Sardine on aime à dire qu'elles sont dans leurs meilleures années entre 5 et 10 ans après leur date de millésime. Entre nous, nous parlons d'âge d'argent (en allusion à la couleur de ces "flèches d'argent") et d'âge d'or (en allusion à la couleur que prend l'huile après un nombre important d'années de garde).

Avec le temps, les sardines vont s'imprégner et se gorger de l'huile. Leur goût va se bonifier avec le temps et l'arrête centrale (qui rebute parfois certaines personnes, bien qu'elles soient naturellement riches en calcium) va finalement "fondre" et se dissoudre, pour finalement totalement disparaître.

Dans le tableau ci-dessous vous trouverez les années de consommmation que nous préconnisons :

Date de millésimée indiquée sur la boîte ou conserve

Année minimum de consommation conseillée ("âge d'argent") Année maximum de consommation conseillée ("âge d'or")

2012 et avant...

Vous pouvez tenter, chaque conserve sera une aventure !

Vous pouvez tenter, chaque conserve sera une aventure !

2013

2018 2023

2014

2019 2024

2015

2020 2025

2016

2021 2026

2017

2022 2027

2018

2023 2028

2019

2024 2029

2020

2025 2030

2021

2026 2031

2022

2027 2032

 

Au final, ce sont des produits d'exception à garder pour les grandes occasions. Certains restaurants en ajoutent également à leur carte, servies en apéritif ou tapas par exemple.

Dans tous les cas, on vous conseille de les déguster de la manière la plus simple possible, par exemple avec un bon pain et du beurre. Les utiliser de manière "transformée" dans une recette serait à nos yeux (et à nos papilles !) un peu du gâchis.

De manière générale, les conserves de sardine sont une arme anti gaspillage puisqu'elles peuvent être dégustées longtemps après leur production, sans avoir besoin de les conserver dans un lieu réfrigéré (heureusement !). C'est encore plus vrai pour les sardines millésimées qui, grâce à leur teneur en matière graisse, pourront se conserver encore plus longtemps que leurs petites soeurs "non millésimées".

Nos trois secrets pour se constituer une collection millésimée

Finalement, se constituer une collection de boîtes millésimées requiert trois points d'attention :

  1. Choisir les meilleures boîtes, produites par des conserveries qui auront fait un travail rigoureux de sélection des produits (les sardines, mais également l'huile) et de préparation de ceux-ci. Cela tombe bien on vous propose une sélection un peu plus bas dans cette page.
  2. Retourner régulièrement les conserves pour aider l'huile à se répartir de manière homogène dans la boîte ainsi que dans la chair du poisson. Nous suggéront de faire ces opérations tous les 4 à 8 mois.
  3. Résister ! Résister à la tentation d'ouvrir ces belles et bonnes boîtes est parfois la condition la plus difficile à réunir. Une autre astuce consiste à acheter plusieurs conserves d'un même millésime, cela permet de comparer leur évolution année après année, et puis cela permet d'en garder une en stock même si l'on craque un jour (ça nous arrive tous...).

Notre sélection des meilleures sardines millésimées

En matière de conserves de sardine, il y en a pour tous les prix, cela reste également vrai pour les sardines millésimées.

Mais cela reste un plaisir accessible : chez Passion Sardine, les sardines millésimées les plus chères que nous proposons avoisinnent les 6 ou 7€.

Retrouvez notre sélection de conserves millésimées directement dans notre Boutique en ligne.

Maintenant vous savez tout : il n'y a plus qu'à déguster... en attendant quelques années !